Audace ou enlisement : la liberté locale au coeur du 100e Congrès des Maires de France
Se souvenir de Jack Ralite, c'est puiser des forces pour la Gauche de demain
"On nous traite comme des enfants"
André Laignel reçu par le Président de la République
1
2
3
4
Congrès de l'AMF : Sarkozy à la manoeuvre
Posté le 04 Novembre 2011
Nicolas SARKOZY, sans doute inquiet de l’accueil qui aurait pu lui être réservé par les élus participant au  94ème Congrès de l’Association des Maires de France,  qui aura lieu du 22 au 24 novembre, a choisi d’inviter un certain nombre de maires à l’Elysée, comme en 2009, année où il s’était déjà dérobé. Cette invitation, le mercredi du Congrès à  17 h 30, se situe entre les deux tours de l’élection du Président de l’AMF où nous espérons qu’il y aura ballottage. C’est donc une interférence grave dans le processus électoral, une pression et une manœuvre, totalement inacceptables, qui sont de nature à entacher la régularité du vote. C’est pourquoi j'ai décidé de ne pas me rendre à cette convocation et d’appeler les maires à refuser cette intrusion dans notre processus démocratique.
Congrès des Maires : un enjeu décisif
Posté le 28 Octobre 2011
Au moment où nos communes et intercommunalités sont fragilisées et sont confrontées à une triple régression de la décentralisation, des finances locales, des services publics, il convient d’engager une action combattive et unie au service des Communes de France. Les 22, 23 et 24 novembre 2011, se tiendra le Congrès de l’Association des Maires de France et des Présidents d’EPCI à Paris. Cet événement auquel je vous invite à participer nombreux, a pour thème « Le Maire, l’intérêt général et le citoyen ». Le gouvernement et l’Etat sont dans le dénigrement permanent. Ils expliquent depuis plusieurs années que les collectivités seraient trop nombreuses, coûteraient trop cher, seraient mal gérées et trop endettées. Un tel discours affaiblit la confiance de la population vis-à-vis des élus. Cela est inacceptable parce que cela est mensonger !
Avenir et enjeux du territoire en débat
Posté le 26 Octobre 2011
Les nouveaux horaires de la SNCF ulcèrent usagers et élus locaux
Posté le 20 Octobre 2011
La dépêche de l'agence Reuters, datée du 20 octobre 2011, reprend les propos d'André LAIGNEL concernant les inquiétudes et le mécontentement des élus locaux liés au recul du service public ferroviaire.   « André Laignel, maire d'Issoudun (Indre) et secrétaire général de l'Association des Maires de France (AMF), affirme qu'à aucun moment les élus locaux n'ont été consultés sur ce "chantier considérable" géré de manière "technocratique". Il estime que les changements horaires, sur son territoire, "contraindront des gamins à attendre près d'une heure avant d'entrer en cours". "Quand les gens vont découvrir l'ampleur des difficultés, à l'image de la ligne Paris-Orléans-Châteauroux-Limoges-Toulouse, les manifestations vont fleurir", prédit-il.»
"La Clarté, le Courage, l'Expérience"
Posté le 15 Octobre 2011
Dans le Berry Républicain du 15 octobre 2011, André Laignel répond aux questions de Frank Simon sur son soutien à Martine Aubry.   Qu'est ce qui vous a poussé à soutenir Martine Aubry ? Pour moi, c'est la candidate qui représente le mieux les valeurs de Gauche. Elle possède à la fois le courage, les compétences et les valeurs essentielles pour battre Nicolas Sarkozy ou le candidat de droite quel qu'il soit. Et c'est pour cela que mon choix s'est fondé avant tout sur un critère idéologique et non pas sur un critère de personne. Quelle est la différence la plus marquante entre les deux candidats ? La clarté pour Martine Aubry et le flou pour François Hollande. Le courage pour Martine Aubry et l'esquive pour François Hollande. Bien entendu, l'expérience à l'international et sur la question européenne de Martine Aubry sont deux éléments essentiels  si l'on parle de différences entre les deux. C'est tout de même elle qui a réussi à parler aux socialistes européens et qui les a fédérés. Ce que n'avait jamais réussi son prédécesseur. Et puis, il y a tout de même de nombreux sujets qui les différencient comme la question des retraites ou de l'égalité entre hommes et femmes.
La volonté du Changement
Posté le 14 Octobre 2011
Dans une lettre adressée aux élus locaux, piliers de la République décentralisée, André LAIGNEL précise le sens de son engagement face à la régression territoriale ochestrée par FILLON-SARKOZY et revient sur les enjeux institutionnels portés par Martine AUBRY dans le cadre de la Primaire Citoyenne.   Chère Collègue, Cher Collègue,   Je tenais à vous réaffirmer le sens de mon engagement au sein de l’équipe nationale de campagne de Martine AUBRY, candidate à la primaire citoyenne.   Martine AUBRY détient toutes les qualités nécessaires et utiles à la France pour permettre un dialogue constructif entre l’Etat et les collectivités locales et territoriales. Son expérience comme Maire de Lille et celle d’élue de l’agglomération lilloise, mais aussi ses fonctions ministérielles comme son expérience professionnelle, lui permettent une connaissance en profondeur de la société française.   Concernant la réforme dite des collectivités locales et territoriales, il nous faudrait plutôt parler d’une régression territoriale, au moment où nos collectivités sont étouffées financièrement et voient leurs dotations en baisse à nouveau cette année. Martine AUBRY s’est engagée pour une nouvelle étape de la République décentralisée, avec la suppression du conseiller territorial, la mise en place d’une réforme fiscale d’envergure nationale, coupée d’une nécessaire péréquation entre villes riches et villes pauvres.  

Pages